Archives pour la catégorie Saison théâtrale Mars

[samedi 17 mars à 20h45 ] Concert St Patrick « The Spoods »

Concert de la St Patrick

Concert  "The Spoods"


Avec

Tim Broadbent ........guitare /chant
Gerard Murphy .........Flûte /Tin Whisle
Benjamin Bougnies ........Violon
Willie Walsh .........Batterie /Chant /Percussion Irlandaise
Charlie Toma .......Basse

ET spécial guest

Cette formation d’exception « The Spoods », rassemble des artistes de différents groupes et de tous horizons, qui font les beaux jours de la Saint-Patrick : des Marseillais, des Irlandais, des Américains, des Anglais, des Grecs, des Bretons... Le cocktail « The Spoods » (traductions de chips traditionnelles irlandaises) regroupe des musiciens de « Phocair » mélangeant allègrement les genres, associés aux membre du groupe « Spiddal », auquel sera ajouté une pincée d’« Afro Celt sound System », et pour couronner le tout le guitariste de « Skyraod » sans oublier une accordéoniste new-yorkaise, Louisa Bennion et du chanteur guitariste anglais Tim Braodbent... Ce cocktail multiculturel, mêlant musiques celtiques et percussions irlandaises promet d’être explosif et absolument parfait pour fêter dignement la St Patrick...

Tarif  : 13€

Tarif réduit * : 10 €

*chômeurs, étudiants, groupes de plus de 10 personnes et enfants de moins de 12 ans, handicapés

Rens et Résa : 04 90 57 79 36

 

Pour toutes pré-réservations (par téléphone, par mail, ou via le site ) le paiement des places DOIT s’effectuer dans les 8 jours.  Sinon, au delà des 8 jours, les places seront remis en vente. Aucun remboursement ne peut-être effectué.

 

Réservation
Pré-réservation en ligne
Merci de préciser pour quel spectacle, vous souhaitez faire une demande de pré-réservation
Dans la limite des places disponibles
 

[mercredi 14 mars à 15h30 ] Goûter théâtre « Les doigts d’une main ne sont pas semblables, ainsi en est-il des enfants d’une même famille »

Les doigts d’une main ne sont pas semblables, ainsi en est-il des enfants d’une même famille

Par le Badaboum Théâtre

Mise en scène Laurence Janner assistée de Sophie Rostoll Samir El Karoui et Anass Zine / Musique Anass Zine


Ils étaient donc deux frères.
L’aîné était très riche.
Le deuxième, marchand de pois chiche, vivait modestement dans les faubourgs de la ville.
L’aîné avait 7 garçons.
Le plus jeune avait, lui aussi, 7 enfants : toutes des filles.
Le père supportait avec modestie son destin malchanceux …
Tous les matins, le père des 7 garçons saluait le père des 7 filles et disait avec dédain « bonjour, père des 7 balayeuses ».
Celui-ci rentrait chez lui la tête basse.
Un jour, la plus jeune des filles dit à son oncle « envoie l’aîné de tes garçons avec moi pendant 1 an et 1 jour de par le monde et celui de nous deux qui reviendra en ayant le mieux tiré profit de son voyage te montrera qui est la vraie misère. ».
Ainsi fut fait ….

"Au Maghreb, et au Maroc en particulier, il existe une longue et abondante tradition d’histoires racontées : la Halqa. Forme la plus ancienne de théâtre traditionnel, "le  théâtre rond " remonte à la nuit des temps. C’est ce terreau fertile de codes et de singularités, que nous avons cherché à conjuguer à notre langage théâtral. Tels ces conteurs de l’espace public, tout est à vue, pas de loge, pas de sortie. Cet espace, protégé par des voiles tendues autour de l’auditoire, suggère  l’intimité et la convivialité des tentes nomades comme l’infini des espaces ouverts."

A partir de 3 ans

Tarif : 9 €

Tarif réduit* : 7€

*chômeurs, étudiants, groupes de plus de 10 personnes et enfants de moins de 12 ans, handicapés


Rens & Résa : 04 90 57 79 36

 

 

Pour toutes pré-réservations (par téléphone, par mail, ou via le site ) le paiement des places DOIT s’effectuer dans les 8 jours.  Sinon, au delà des 8 jours, les places seront remis en vente. Aucun remboursement ne peut-être effectué.

Réservation
Pré-réservation en ligne
Merci de préciser pour quel spectacle, vous souhaitez faire une demande de pré-réservation
Dans la limite des places disponibles
 

[Vendredi 09 mars à 20h45 ] spectacle « Moi, Gaston Dominici, assassin par défaut »

Théâtre

Moi, Gaston Dominici , assassin par défaut

Texte André Neyton / Mise en scène / André Neyton
Avec Christiane Conil - Jacques Maury - André Neyton - Sophie Neyton

Dans la nuit du 4 août 1952 une famille anglaise est assassinée sur le bord d’une route des Alpes de Haute Provence où elle bivouaquait. Gaston Dominici, propriétaire de la Grand Terre à quelques mètres du crime, va être accusé par deux de ses fils d’en être l’auteur. Il sera condamné à mort sans que sa culpabilité ait été prouvée.

« Tout accusé disposant d’un vocabulaire de deux mille mots serait sorti à peu près indemne de ce procès. », écrit Jean Giono qui y assista.

Le spectacle pénètre le drame de ce paysan provençal qui vit cette accusation à travers une confrontation dominée par l’incommunicabilité et le poids des décalages culturels. Devant l’incapacité de l’enquête à trouver avec certitude le coupable, Gaston Dominici, vieillard quasi illettré, au parler français approximatif, se trouvera tout désigné pour répondre à l’impatience de l’opinion publique dans la plus passionnante affaire criminelle de l’après guerre qui garde encore aujourd’hui son secret.

Personnage exceptionnel par son assurance et son intelligence, Gaston Dominici parvient néanmoins à affronter dignement le tribunal, amusant même l’auditoire par l’impertinence de certaines réparties. Mais ce vieux paysan façonné par des codes étrangers au monde judiciaire, Personnage exceptionnel par son assurance et son intelligence, Gaston Dominici parvient néanmoins à affronter dignement le tribunal, amusant même l’auditoire par l’impertinence de certaines réparties. Mais ce vieux paysan façonné par des codes étrangers au monde judiciaire, s’exprimant parfois dans sa  langue naturelle, le provençal, ou dans un français qui n’en est que la traduction scolaire, pouvait-il gagner ce procès qui inspirera à Roland Barthes ces mots : « Nous sommes tous Dominici en puissance, non meurtriers, mais accusés privés de langage, ou pire, affublés, humiliés, condamnés sous celui de nos accusateurs » ? Pouvait-il échapper au poids des préjugés qui en découlent et qui vont en faire un bouc émissaire alors que l’on s’interroge encore aujourd’hui sur l’identité du vrai coupable ? L’instrumentalisation de la parole, le poids de l’incompréhension due aux décalages culturels et à ceux du langage  n’orienteront-ils pas l’enquête et les débats  sur ce coupable idéal pour forger l’intime conviction qui conduira au verdict ?nt parfois dans sa  langue naturelle, le provençal, ou dans un français qui n’en est que la traduction scolaire, pouvait-il gagner ce procès qui inspirera à Roland Barthes ces mots : « Nous sommes tous Dominici en puissance, non meurtriers, mais accusés privés de langage, ou pire, affublés, humiliés, condamnés sous celui de nos accusateurs » ? Pouvait-il échapper au poids des préjugés qui en découlent et qui vont en faire un bouc émissaire alors que l’on s’interroge encore aujourd’hui sur l’identité du vrai coupable ? L’instrumentalisation de la parole, le poids de l’incompréhension due aux décalages culturels et à ceux du langage  n’orienteront-ils pas l’enquête et les débats  sur ce coupable idéal pour forger l’intime conviction qui conduira au verdict ?

 

La Marseillaise – Grâce au talent littéraire de Neyton, la pièce ouvre la boîte de pandore de cette triste affaire, dont Giono disait qu’elle avait des allures de tragédie grecque. Une belle méditation poétique sur le sens de la justice et de la culpabilité, et finalement, sur le destin des hommes.

 

Tarif : 20 €

Tarif réduit* : 16 €

*chômeurs, étudiants, groupes de plus de 10 personnes et enfants de moins de 12 ans, handicapés.

 

Réservation : 04 90 57 79 36

 

Pour toutes pré-réservations (par téléphone, par mail, ou via le site ) le paiement des places DOIT s’effectuer dans les 8 jours.  Sinon, au delà des 8 jours, les places seront remis en vente. Aucun remboursement ne peut-être effectué.
Réservation
Pré-réservation en ligne
Merci de préciser pour quel spectacle, vous souhaitez faire une demande de pré-réservation
Dans la limite des places disponibles
 

[Vendredi 02 Mars à 20h45 ]Elodie POUX

One woman Show

Elodie Poux

ose tout, c’est à ça qu’on la reconnaît.
 
Avec son nom de famille à coucher dehors et son lourd passé d’animatrice petite enfance, cette trentenaire à l’humour libérateur impose sur scène, en quelques minutes, son univers faussement naïf.
 
Au travers de personnages tous plus ravagés les uns que les autres, et d’un stand up cyniquement jubilatoire, vous vous surprendrez à rire, à rire, et à rire encore de ses aventures auprès des enfants, des parents, mais aussi des chats et des zombies.
 
Nul besoin d’avoir procréé, ni d’avoir travaillé auprès d’enfants pour apprécier le spectacle, les spectateurs sont unanimes : « Cet humour est grinçant, ça pique, mais ça fait du bien ! »
 
Après sa démission des Ecoles Maternelles (enfin depuis qu’on lui a demandé de ne plus revenir) Elodie Poux est partie en tournée (près de 150 représentations par an) avec son spectacle dans toute la France, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, et même à Saint Denis la Chevasse ! (si si ça existe)
 
Elle écume également les festivals d’humour, les plateaux d’artistes et les émissions radiophoniques et télévisées.
 
Si Elodie Poux passe près de chez vous, allez la voir ! Et comme beaucoup de spectateurs avant vous, vous repartirez en vous massant les zygomatiques, vous serez atteint du syndrome du Playmobil !
 
Textes : Elodie Poux / Mise en scène : Florent Longépé

 

TARIFS DES PLACES : 16 € / 13 €
Rens au 04 90 57 79 36


Réservations et paiement des places uniquement via le site :

http://www.billetreduc.com/200477/evt.htm